Architectures des équipements publics

L’atelier d’architecture Hexagone est votre principal interlocuteur tout au long de votre projet. Notre association avec les bureaux d’études techniques, nous permet d’avoir un rôle complémentaire dans la réflexion et le suivi du projet.
Nous travaillons régulièrement ensemble sur des projets d’équipements publics neufs ou en rénovation.

Nous réalisons des projets d’architecture dans le 56, le 44 et le 35

Salle polyvalente à Molac

 

Une démarche durable

Pour tous les projets, nous travaillons dans une démarche durable. Cela commence par une conception architecturale harmonieuse en termes d’implantation et de distribution. Ce n’est cependant pas suffisant, et notre approche doit se poursuivre dans les choix de matériaux et de matériels. La performance globale doit être prolongée dans l’utilisation du bâtiment afin d’assurer que l’objectif sera atteint. La composition de l’équipe de maîtrise d’œuvre doit être pertinente à cet égard.

A partir d’un existant qu’il faut analyser, nous concevons et réalisons des extensions. Nous utilisons au mieux les ressources de l’existant : électricité, eau… mais cet existant ajoute des contraintes : structure, toiture, fondations.

Un projet doit prendre en compte un tout afin d’apporter sa valeur ajoutée. Nous veillerons notamment à ce que l’extension n’obscurcisse pas l’existant. Son design doit soit s’intégrer à la construction existante soit s’éloigner de celle-ci afin d’apporter une note contemporaine ;

Les constructions peuvent être en maçonnerie ou en ossature bois suivant les envies, les besoins et les contraintes techniques.

En 2018, nous avons travaillé sur différents équipements publics (voir cahier de références)

  • La rénovation et l’extension de la salle polyvalente de Molac (terminé en octobre). Le préalable de ce projet est la remise aux normes de l’ensemble qui date d’il y a 40 ans et faire une extension afin d’améliorer la flexibilité de la salle.
  • L’extension de la cantine de Carentoir (ACT en cours). Suite à la demande de l’esat, la mairie a décidé d’agrandir la cantine. Nous avons décidé de rester dans le même langage architectural avec une vue sur la campagne. Néanmoins, nous avons retravaillé la colorimétrie afin d’ajouter une note plus joyeuse à l’ensemble gris.

ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT

Il y a toujours 4 enjeux principaux dans les projets de création d’équipements publics :

Un enjeu urbain
Participer au renouvellement de l’image. Le bâtiment a aujourd’hui un aspect vieillissant et retravailler sa façade lui redonnerait un aspect moderne et dynamique.

Un enjeu architectural
D’un point de vue architectural, notre idée première est de travailler sur des matériaux naturels et durables qui s’intègrent à l’édifice existant. Les espaces intérieurs et extérieurs devront être pensés en termes de circulation et d’accès. A l’intérieur, les espaces et les matériaux seront sobres mais de qualité. Notre idée est de créer une impression de sérénité et durabilité.Ainsi, nous envisageons d’avoir un élément de transition, le stockage, puis une partie principale : dortoir et atelier ouvert vers le jardin. La circulation se fera au Nord. Cette disposition permet de ne pas obscurcir l’existant.

Un enjeu organisationnel

  1. Une visibilité de l’équipement donnera voir ce qui s’y passe, une lisibilité du site et du secteur, maintien d’une possibilité d’ouverture des activités vers le jardin et vers la ville.
  2. Restructuration intérieure du lieu, avec possibilité d’extension sur un périmètre limite à définir avec le Maitre d’ouvrage
  3.  Intégration d’exigences environnementales dont la réduction des consommations énergétiques du bâtiment, pour l’extension. Une étude d’une chaufferie gaz sera à voir.

Un enjeu de confort
Le principal enjeu est le respect de l’émergence réglementée de l’activité des salles entre elles. Cette contrainte impose une prise en compte de l’enveloppe des pièces.

La qualité de l’éclairage, artificiel ou naturel, des circulations intérieures devra être telle que l’ensemble du cheminement sera traite sans créer de gêne visuelle (éviter les parties sombres et les points ponctuels d’arrivée de lumière éblouissants quand il y a du soleil et pouvoir adapter l’entrée de lumière selon les handicaps rencontrés).

Afin de bien démarrer le projet, l’esquisse permettra de faire des scenarii avec les budgets correspondants. La mairie pourra faire des choix d’aménagement à ce moment-là.

UN OBJECTIF : La performance globale

C’est faire le choix de privilégier l’enveloppe plutôt que les systèmes. La simplicité doit être le leitmotiv tout au long de la conception du projet. Cette simplicité c’est, d’abord dès la première esquisse, maitriser dès le départ les surfaces déperditives. Très vite vient la qualité de l’enveloppe, une enveloppe performante est une enveloppe à faibles besoins.

Après ces premières étapes, nous sommes en mesure d’évaluer les besoins de l’enveloppe thermique. Notre objectif est de miser sur sa qualité afin de de supprimer les systèmes complexes. Des machines simples, ce sont des machines faciles à utiliser et à entretenir. Ce sont donc des coûts en moins tout au long de la vie du bâtiment.

  • Les enjeux majeurs de la performance énergétique sont : la conception bioclimatique, l’enveloppe thermique et l’étanchéité à l’air.
    le retour d’expérience sur de nombreux bâtiments réalisés, avec différents types de matériaux et de systèmes. En effet depuis 2009, les bâtiments passifs réalisés en ossature bois, béton cellulaires, charpente métallique… nous ont permis de maitriser les panels de possibilités et d’en connaître les atouts et les risques.
  • L’étanchéité à l’air devra être optimisée avec des menuiseries bien posées et un traitement de l’enveloppe.
  • L’ensemble de ces aspects permettra de générer des équipements publics au confort optimum, aux consommations d’énergie réduites, à la maintenance simplifiée, et à la facilité de fonctionnement. Notre maitrise de ces procédés tend vers des bâtiments dont les équipements sont réduits, qualitatifs et ne nécessite pas d’intervention. Nous travaillons toujours en fonction des souhaits du maitre d’ouvrage et des besoins spécifiques au projet et aux usages afin de concevoir une solution unique.

Les services techniques seront formés pour l’utilisation et l’entretien de cet équipement.

Enfin, il est nécessaire de rappeler que cet objectif a vu le jour d’abord par soucis du confort des usagers.